Accueil

Et sinon tu profites de ton été?

ty_no__a_walizka__by_paranoidalna_large

Eh eh?! toc toc.
Y a quelqu’un???
Dis donc Martha, tu nous avais habitués à plus d’assiduité! Ben ouais, que veux-tu?! Tes mésaventures et tes trouvailles nous manquent, c’est un fait !

Nan nan! Je vous arrête.
Martha & Co n’a pas deserté. On est là!

Boulot, vacances, soucis, amour, dossier Duchmol non bouclé, mojito, homme en pleine crise existentielle, promo, plages de sable fin, brocantes, barbec, la buse (à traduire par Chef) toujours pas en congés, euromillion, déménagement, shopping, soldes, découvert, voyages, amis, papa tente le bricolage (tome 1), présentations ppt, réunions???

Eh ben on y est!
Ajoutez un brin de tout ça (l’euromillion en moins) et voici le bilan, fort peu concluant, en cette veille de 14 juillet!

Oui, vu sous cet angle, on devrait pas se plaindre…

Ceci dit, même après un âpre boycott des divers JT, les sujets tournent inlassablement autour de « l’affaire DSK » et de la crise en Grèce etc… Trouvez pas vous?
Les Français partent plus en vacances, les chiffres s’effondrent (comme tous les ans)…
Bref! Overdose de mauvaises nouvelles!

Alors, vous faites quoi vous, contre la morosité qui tenterait une attaque contre notre sacro saint Eté?

On partage avec vous un brin du notre, histoire de piailler…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Posté par Oh my doll le 13 juillet 2011 | Craquages
Tags :: , ,

La belle vie de stagiaire

getty images

Cela faisait un sacré moment que je ne vous avais pas fait partager mes tribulations au travail et que je n’avais pas passé un petit coup de gueule (faut croire que je ne suis que joie et bonheur en ce moment !), alors je me suis dit que ce vendredi serait encore le jour parfait pour vous parler d’un sujet ultra sexy : La stagiaire. On peut très bien le conjuguer au masculin, ça marche aussi.

Depuis quelques semaines donc, j’ai l’immense privilège de disposer d’une jeune fille, une petite chose blonde méchée de 1m60 en jean slim et ballerines, de 19 ans toute mouillée, et qui m’a été agréablement imposée par mes doux supérieurs (on leur dit merci). Cette  petite chose juvénile, fraîchement sortie de sa première année de BTS, se prétend à une orientation dans la communication et le marketing, d’où sa présence sur mon territoire.

Jusque là, tout va bien… Mais attends.

On pourrait se dire que disposer d’une telle jouvencelle, potentiellement dynamique, en soif d’apprendre et à moindres coûts, serait un atout majeur en ces périodes difficiles (oui, il fait beau donc j’ai pas envie de travailler…). Ou encore que c’est méga classe de sortir innocemment lors d’une conversation « Oh mais laisse je donnerai tout ça à une de mes stagiaires ! » (A noter que tu peux effectivement utiliser l’expression au pluriel, ça fait encore plus important).

Mais c’est justement là que tu te fourvoies ! Parce que la demoiselle, non seulement est-elle tout sauf dynamique ou en soif d’un quelconque apprentissage, mais j’ai bien l’impression qu’elle va réussir à nous coûter bonbon…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Posté par Martha le 27 mai 2011 | Craquages
Tags :: , , ,

Vous faites quoi pour le 31 ?

dancersinglass

En voilà une question qu’elle est bonne !

Chaque année on rêve de Times Square, d’embrassades géantes avec des inconnus et de feux d’artifices grandioses… et chaque année on se retrouve autour d’une table avec un ducon qui, à partir de 23h30 nous fait le décompte des minutes et son acolyte pour le contredire, « tu as moins 7 ? ah ben, c’est bizarre, moi j’ai moins 8, et ma montre elle est réglée avec le satellite hein ! », et là les deux ils te mettent la pression comme si à minuit le monde allait miraculeusement changer ! Plus de faim, plus de guerre, plus de tristesse… et puis minuit arrive, on arrête tout, de parler, de manger, de picoler, et on s’embrasse, et rien ne se passe…. Et le pire c’est que y’a toujours un petit malin (généralement un des deux couillons collés à sa montre) qui a acheté le « kit du parfait petit fêtard » et te balance des cotillons et autres confettis sur ton assiette…

Alors moi je me dis comment en est on arrivés là ?

Voici un petit florilège des réveillons à la con vécus personnellement ou par procuration et que même parfois, j’avoue, je confesse, j’ai même organisés…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Posté par La Goulue le 30 décembre 2010 | Craquages
Tags :: , ,

Mais c’est quoi leur problème ?!?!?!

vintage ad

Alors oui, l’homme est beau ! Oui, on rêve toutes d’un ken ! Et bien j’ai une autre vérité à vous dire : l’Homme est un boulet ! Que dis-je, un emmerdeur ! Et j’assume !

Alors je resitue le tableau. Je suis enceinte et dans mon dernier trimestre, autant dire que je suis morphologiquement plus proche de la baleine que de l’être humain… Chacun de mes mouvements me demande donc une logistique particulière (d’ailleurs je songe à investir dans un palan….).

Bon alors depuis le début de la grossesse je dois tout de même lui accorder qu’il est mignon et qu’il fait des efforts mais bon y’a certains trucs qui ne passent pas dans son cerveau… Moi aussi j’en fais parce que hein, je pensais pas mais le sketch de Florence Foresti sur le sujet, ben c’est pas des blagues… c’est bien la vérité ! Quand tu es enceinte tu découvres des endroits de ton corps que tu ne pensais pas qu’ils existaient et encore moins qu’ils pouvaient être douloureux ! Donc du coup t’essayes d’être charmante et souriante et surtout de pas assimiler ça à une maladie… mais bon t’es crevée et irritable, c’est un fait !

Alors voilà, mon homme, avant que nos vies ne soient à jamais bouleversées, a décidé de se remettre au sport. Moi je me dis, cool ça va le détendre. Il s’inscrit donc dans un club de basket avec entrainement deux fois par semaine, 20h – 22h. Dans l’absolu ça ne me dérange pas étant donné qu’au final la compagnie de Ken Follett (auteur de pavés que même tu cales pas un meuble avec) me va bien le soir au chaud sous ma couette ! Et donc hier soir était jour de sport… Je me mets au lit avant qu’il ne parte (oui ben pour avoir une mine reposée à 6h30 mieux vaut aller au lit tôt hein !) commence à lire puis m’endors… jusqu’ici tout est normal. A minuit et demi ma vessie m’indique que l’heure est venue de la ballade nocturne et donc je me réveille et constate que dubonz n’est pas dans le lit…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Posté par La Goulue le 10 décembre 2010 | Craquages
Tags :: , , , , ,

Quand Noël rime avec bordel…

1

Suis-je la seule à penser qu’on ne trouve l’esprit de Noël que dans les comédies romantiques américaines ? Attends, attends je te parle pas des décos de chez Lafayette là hein !

Je parle de l’air con qu’affiche le milk man dans son pull caribou à col roulé vert sapin, du facteur qui distribue de belles enveloppes rouges à ruban, de la tête ahurie de la ménagère qui sort la dinde du four, du son des cloches dans la ville sur fond de musique de circonstance, des vendeurs de sapins au coin de la rue, des réunions de famille où tout se passe comme dans un conte, de l’étoile en haut du sapin qui scintillera aux douze coups de minuit…

Oui  oui, ça divague. C’est comme ça chez Martha !

Avoue que c’est l’utopie non ?!

T’en as pas marre toi, de voir que ton facteur porte toujours son saillant blouson La Poste, qu’il n’est définitivement pas touché par l’esprit de Noël et que ça l’emmerde vraiment de livrer tes cadeaux Amazon au compte goutte ?

T’en as pas marre toi, de voir qu’il faut bien un couple et leurs trois mioches (et la poussette) pour  encombrer les allées des supermarchés (le jour où t’as juste besoin de PQ !) pour choisir le parfum de l’eau de Cologne de tata Jacqueline, (marque Auchan, senteur fleurs blanches, humm), cadeau de noël ultime ?

(A noter qu’il est bien utile de s’y prendre début décembre, des fois qu’on connaisse une pénurie d’eau de Cologne Auchan !)

T’en as pas marre toi, de voir dans les rayons deux ou trois malheureuses dindes mais des étals entiers de gibiers et autres bizarreries animales telles que bison, autruche, kangourou, pavé de biche et j’en passe ! J’ai rien contre l’innovation attention mais merde, les français ont le mal de vivre. On le sait, mais que cherchent-ils dans l’assiette?

Je vais devenir nostalgique à 30 ans, nan nan, je lutterai à grand renfort de volailles !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Posté par Oh my doll le 1 décembre 2010 | Craquages, Nostalgie
Tags :: , , , , ,

Va te faire voir chez les Grecs!

Se faire brutalement, désagréablement éconduire

Origine: Les Grecs avaient autrefois une réputation affirmée de pédérastie. Alors, quand on propose à quelqu’un d’aller chez eux, c’est parce qu’on veut rapidement s’en débarrasser et qu’on lui souhaite bien du plaisir une fois arrivé là-bas.

A noter qu’il existe des variantes, dont « se faire empapaouter » que l’on comprend aujourd’hui comme se faire, enfin, je pense que tout le monde voit où je veux en venir!
(source: expressio.fr)

Ouais et pour en arriver où?

Je plante le décor :

Le chauffeur de taxi

Jeudi 18 novembre 2010, Evripidou St. N° 30, Athènes, environ 19h, autant dire pas le rush dans un pays où c’est encore l’heure de la sieste. Trois jeunes femmes affamées  (et surtout feignasses) en quête d’un moyen rapide d’arriver à la taverne la plus proche,  en vue d’y  gober un gyros, au poulet, de préférence… (pour ne pas à avoir à entamer l’Imodium prématurément)

Là faut savoir que ça fonctionne comme aux States, à la Sex and the city, en bien moins glamour cette fois-ci, mais tu dois risquer ta vie, en équilibre sur la route, pour héler un taxi.

Ledit taxi s’arrête et baisse la vitre. Tu repenses à ton air con dans ta bagnole avec ta méthode Assimil et tu te lances. Il comprend ! Impec.

Mais là, il redémarre ! Eh oui ! A savoir que le chauffeur de taxi  non intéressé te répond d’un « tzzz » qu’il serait bon d’imager, mais avouez que c’est difficile via un blog !

Venez encore vous plaindre de nos taxis parisiens parce qu’ils baragouinent le franglais… Bah bah.

La vendeuse

Vendredi 19 novembre, Ermou St n° inconnu, environ 18h (après une séance shopping déjà bien remplie), je trouve LES bottes, enfin plus exactement la botte. Ben oui, tu peux être tranquille, y’à pas la deuxième… Bref, pas envie de tenter mon grec Assimil encore une fois, je cherche, un moment, un bon moment. Rien. Je vais faire la queue. Ils trouveront bien la deuxième ! Enfin mon tour, je tends la botte. Elle me parle en Grec. Je suppose qu’elle me demande la deuxième. Je lui réponds en anglais que je ne l’ai pas trouvée.

Elle me répond « ben retournez la chercher » ! J’ai tourné ma langue sept fois dans la bouche avant de me la mordre (comme me l’a appris ma mère dès mon plus jeune âge) et j’ai fermé ma gueule, même là, j’ajouterai rien. C’est dire si ça fonctionne la méthode Coué. 

L’homme

Avant de partir, les amis taquinent lourdement. Ben oui les Grecs sont homo, tu sais Mikonos, bla bla, bla.

 Rien à secouer, tu comptes bien te faire plaisir avec ou sans bonzomme !

Il n’empêche, y en a. Comme partout.  Y a les mêmes têtards qu’en France et que partout où t’as pu voyager. La têtardise c’est worldwide.

Mercredi  17 novembre, Sofokleous St. N° inconnu, 21h, à l’apéro ! Seules puisque c’est pas l’heure en Grèce. Et pi en vlà quelques uns…

J’te passe les détails, numéro de charme intégral, limite un sirtaki, le grand numéro, les cocktails, bref, il rame. Aller, il a bien mérité un n° de tél nan ? Zou, c’est gagné !

Et rien…  

La radio

Parce que depuis que t’es descendue  de la titine à l’aéroport, tu n’as écouté que les chansons qui devraient être fournies avec corde sur ton ipod… (Encore bien inspirée ce jour là)

Tu arrives dans ton appart en plein centre d’Athènes, tu pousses le fameux ON, et là, Christophe Maé qui braille. Bien entendu la même merde que chez nous. C’en est définitivement trop ! J’aurais préféré un bon vieux Zorba.

Alors oui ce ne sont que quelques anecdotes de nos folles vacances et je ne fais en aucun cas une généralité ! On a rencontré des Grecs très très sympa et des chauffeurs de taxi  adorables.

Tout ceci aurait pu se produire dans n’importe quelle grande ville européenne mais j’avoue qu’on en a cumulé pas mal en quelques jours d’où ce ptit «Thanks for sharing … »

Que c’est bon d’être à la maiz!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Posté par Oh my doll le 25 novembre 2010 | Ailleurs, Craquages
Tags :: , , , , ,

Ou t’as la classe, ou tu l’as pas.

vintage

Alors mes titis, vous n’allez pas en croire vos yeux mais aujourd’hui je suis de bonne humeur ! Pourquoi ? Ben en fait j’en sais foutre rien mais finalement on s’en fiche un peu, le tout est que j’ai le sourire, qu’on est vendredi et que dans une semaine pile poil à la même heure je serai en vacances ! Elle est pas belle la vie ?

Enfin tout ça pour dire quoi ? Ah oui, sujet du jour, comment garder son élégance et sa grâce en toutes situations. Vaste sujet je sais. Mais vous avez remarqué que dans les films des 50s 60s, les femmes ont beau être folles à lier de temps en temps, être en colère ou passer les pires épreuves, elles restent toujours élégantes et avec une classe légendaire ? C’est fou nan ? Alors j’ai bien étudié le sujet, jveux dire, ça fait même longtemps très longtemps que j’étudie le sujet. Oui parce que croyez-le ou non, j’ai légèrement tendance à m’énerver au quotidien. Oui j’ai dit légèrement oui, ça suffit hein. C’est-à-dire que j’ai tendance à m’emporter, voire réellement m’agacer dans certaines situations. Et à un certain moment on se dit qu’il faut devenir adulte quand même, savoir gérer ses émotions négatives, surtout que, soyons francs, ça ne sert pas à grand-chose de s’énerver (dans la plupart des cas.)

Donc ce que je vous propose aujourd’hui c’est une petite méthodologie illustrée de cas potentiels de situations qui pourraient s’avérer… comment dire… crispantes (Toute ressemblance avec des personnages existant ou ayant existé serait fortuite et indépendante de la volonté de l’auteur hein), et que je vous invite à compléter n’est-ce pas si le cœur vous en dit !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Posté par Martha le 5 novembre 2010 | Craquages
Tags :: , , , ,

L’art de se réchauffer en hiver… Sans homme.

weheartit

Si vous êtes comme moi, vous êtes certainement en train de vous poser la question fatidique (qui revient chaque année d’ailleurs) avec la baisse des températures : « Merde, ça caille, et comment je me réchauffe moi, pauvre célibataire ? » J’imagine que t’as même déjà le bout des orteils congelés, les mains toutes sèches, et que tu grelottes tant que tu peux au cas où prince charmant débarquerait qu’il puisse voir ton état avancé de desesperitude face au froid.

T’inquiète ma grande, tout n’est pas perdu et j’ai plus d’un tour dans mon sac pour te dénicher les palliatifs face à ce célibat hivernal.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Posté par Martha le 23 octobre 2010 | Craquages
Tags :: , , , ,